Place nationale de Montauban

En cours de publication aux éditions Cocagne

Félix Marcel Castan
En occitan
 
POESIA EN ÒC
 

Cet ouvrage regroupe, en plusieurs centaines de pages, toute l’œuvre poétique en occitan de cet auteur, dont une partie est encore inédite.
Le recueil, publié après sa disparition «Epòs Ethòs» n’ayant pas remporté le succès attendu auprès des occitanistes, cette publication, en tirage limité, sera rapidement accompagnée de sa traduction en français pour qui ne connaît pas, ou mal, la langue d’òc et pour qui l’étudie.

 
Jean Paul Guiraud
 
PRADA - DESSINS
 

Tous les jours, les êtres hors du commun mangent, boivent, dorment, en un mot vivent comme vous et moi. C’est pour cela qu’il est si difficile de les reconnaître alors qu’on les a toujours côtoyés. Larrazet a vu naître et grandir un géant de cette espèce.
Tout le monde l’appelait Paulo ; il dessinait depuis toujours et il était viscéralement scandalisé par l’injustice, la bêtise, la prétention. Caractère de jeunesse qui ne l’avait pas quitté et qui était le moteur de son art du trait. Humour souvent violent, qui fait mouche à tous les coups, mieux qu’un long discours.
Il avait choisi comme nom celui de son oncle résistant, tué par les Allemands. Et avec sa plume, il avait pris le maquis de la culture vivante et virulente. Prada est un grand dessinateur. Il est parti trop tôt, alors qu’il commençait à être reconnu par ses pairs. Car dans cette discipline de la représentation graphique, on n’occupe pas sa juste place à vingt ni à trente ans, mais plutôt à cinquante voire plus tard, quand l’âme s’est hâlée au soleil de la vie.
Les éditions Cocagne ont ouvert une collection de dessinateurs de presse, au service des créateurs qui travaillent loin du centre. Jean Paul Guiraud (Paulo pour les amis), dit Prada, est le numéro deux de la collection, après Aristide Delannoy, anarchiste du début du vingtième siècle, emprisonné et mort pour un dessin.
Notre vœu était que Jean Paul soit le premier. Son illustre prédécesseur lui accorde, d’emblée, une référence de qualité, un statut d’excellence.

 
 
À paraître aux éditions Cocagne
 
Félix Marcel Castan
En français
 
  AUTRES ERREURS
  CARTES D'ÉTAT MAJOR
  HYPERABSTRACTION : LE LABORATOIRE TOULOUSAIN
 
Revue baroque
 
    Numéro 13 :
LES STRUCTURES DE BASE DE LA CIVILISATION BAROQUE
   
  Numéro 14 :
  BAROQUE ET MODERNITÉ
   
  Numéro 15 :
  LE « MOI » BAROQUE ET LE « JE » ROMANTIQUE