Association des éditions Cocagne MAISON DE LA MÉMOIRE & DES ÉCRITURES

Tri sélectif

30 janvier 2021

Tous les enfants du quartier nous l’appelions Mémé, même si, par la parenté, elle était celle de Mathilde. Elle habitait dans les faubourgs de la ville, encore campagnards avec leurs chemins de terre. Elle connaissait un proverbe pour chaque situation et un remède à tous les bobos. Des médecines à base de plantes – qu'on appelait les « simples » – qu'elle récoltait et préparait elle même, en tisanes, pommades, huiles… L'époque de la Saint Jean était le moment privilégié pour récolter la panacée qui était les fleurs de millepertuis. En usage externe pour  les entorses, les cors, les brûlures, les douleurs articulaires ou musculaires.

Mémé aurait eu cent ans cette année. Elle se désespérait de voir autour de chez elle cette bonne terre qui, depuis la nuit des temps, nourrissait généreusement les habitants de la ville, devenir stérile, recouverte de macadam pour devenir lotissements, supermarchés ou autoroutes. Depuis qu'elle est partie la tendance s'aggrave et s'accélère. Il y a quelques jours j'ai traversé son quartier : dans ce décor de maisons préfabriquées et de matériel urbain, on a du mal à se souvenir de ses vaches qui donnaient leur lait à la porte de sa maison cernée par les prés et les champs. Tout est propre – je suis pour, bien sûr, ainsi que pour le tri sélectif que je pratique laborieusement – mais les simples de mon aïeule n'ont plus leur place. Les rares fossés qui ont résisté sont rasés de frais. En ce début de nuit, on y voyait comme en plein jour et par les fenêtres ouvertes les reflets bleutés signalaient, dans chaque maison individuelle, qu’on était ponctuel devant la messe médiatique de la télé. Du temps de Mémé, chaque soirée de début d'été se passait devant la porte où on tirait une chaise pour prendre le frais et parler à l'aveuglette de part et d'autre de la rue avec les voisins qui faisait de même. En un clin d'œil par rapport à l'âge de l'humanité, une manière de vivre qui existait et fonctionnait depuis l'aube du monde a disparu. Et c'est positif sur bien des points. Mais n'aurait-il pas été prudent et vital, là aussi, d'effectuer un tri sélectif avant de tout jeter, « le bébé avec l'eau du bain » comme aurait dit Mémé. 

ÉVÉNEMENTS

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher

MATHILDE

Le juste prix

20 février 2021 |  

C’est un très jeune couple : la somme de leurs âges ne dépasse pas cinquante ans. Je les ai rencontrés chez mon amie Mathilde. Ils ont une adorable fille de quatre...


Retrouver le bon sens

13 février 2021 |  

Mathilde devait déposer un colis urgent chez le transporteur auquel elle avait pris l’habitude de s’adresser après des retards et des pertes de plus en plus fréquents par les moyens d’acheminement...

Tout afficher